big loop for big legs

Statistics

4,664

m

4,664

m

22

max°

Difficulty

FATMAP difficulty grade

Difficult

Description

http://www.vttour.fr/sorties/viree-en-beaufortain-pour-changer,17219.html#sortie J1 : Bourg Saint Maurice - Refuge des Mottets | 39km | D+ 2300 | D- 1300 | PO 700 Iti: BSM, Petit Saint Bernard, Col de Pte Rousse, Bassa Serra, Col des Chavannes, Col de la Seigne, Refuge Bon déjà ça commence mal.

Départ tardif après une embuscade la veille puis je vois la nebbia débordée sur la frontière: aucune envie de traverser les cols aux sentiers peu marqués dans le nuage ! Et pour couronner le tout, risque d'orage l'après-midi.

Encore moins envie de se prendre l'orage là haut ! C'est donc fatigué et un peu tendu que je démarre ;-) Bon finalement vu le temps qu'il m'a fallu la nebbia s'est levé.

Pour le risque d'orage par contre, ça monte bien et ça finira par de petites averses sur la dernière heure.

Mais l'Aventure n'était finalement pas là où je l'attendais ;-) Du lac Verney à Bassa Serra, c'est un cheminement qui se roule pas trop mal mais qui vaut surtout des points pour le milieu sauvage et l'ambiance démente.

La descente de Bassa Serra me vaudra ensuite une attention...

toute particulière.

L'ambiance sauvage veut aussi dire seul au monde, et là pas du tout envie de me la coller.

Peut-être la fatigue mais ce passage m'a demandé un peu plus de jus que prévu...

Ensuite c'est du roulage pas toujours évident mais dans un cadre toujours plus dément, très minéral.

Dans le cheminement et le roulage, c'est un peu le Plan des Cavales à l'Alpe d'Huez (à ne pas faire par nebbia, ce serait hyper paumatoire !).

La cerise sur le gâteau vient un peu plus tard à la traversée d'une ravine: passage chaîné délicat vu la raideur du mur à traverser le vélo dans une main...

puis s'en suit un névé au fond, heureusement la neige est molle à cette heure là.

Arrivé au col des Chavannes je suis heureux.

Je retrouve un sentier bien marqué, me sens un peu moins isolé et la pluie semble m'épargner.

Oui mais ce n'est pas fini.

En arrivant au col, je fais fuir un troupeau de chamois et d'éterlous qui s'empressent de monter dans les barres au-dessus du chemin, faisant tomber bon nombre de pavasses sur le dit chemin que je dois emprunter...

J'ai beau crié, tapé des mains pour les faire fuir plus loin, ils se sentent en sécurité et ne bougent plus.

Le deal est donc là: il ne faut plus qu'ils bougent le temps que je passe ! Ce que je ferai prudemment (les yeux veillant à leur mouvement et à une éventuelle chute de pierre).

Tout se passe bien, ouf...

Mais s'en suit une vrai purge dans un éboulis grossier où même à pied c'est franchement inconfortable (je rentre le sentier dans la base dès que j'ai un moment).

A mon avis mieux vaut prendre le sentier qui descend sous le col des Chavannes (peut-être 50m D- NR) puis ça semble tout bon.

Une fois rejoint la moraine herbeuse, une trace remonte légèrement jusqu'à récupérer le sentier qui file vers le Col de la Seigne, on évite ainsi tout l'éboulis ! Enfin j'arrive au col de la Seigne sous la bruine mais heureux d'approcher de la fin.

La descente sur le refuge des Mottets est facile sur un chemin très large mais agréable avec quelques virages sympas et quelques relevés, en tout cas ça roule bien ! ;-) J2 : Refuge des Mottets - Bourg Saint Maurice | 39km | D+ 2300 | D- 3300 | PO 1400 Iti: Refuge, Tête N des Fours, Col de la Croix du Bonhomme, Crête des Gittes, Roselend, Passeur de Pralo, Pte de la Terrasse, 5 lacs, Fort de la Platte, BSM Après un très bon repas et une grosse (adresse tout à fait recommandable! Beaucoup de chance puisque c'était la 1ère nuit depuis le début de saison qu'ils leur restaient de la place !), c'est reparti.

Sans histoire jusqu'au sommet, belle descente ensuite sur le refuge du Bonhomme où je m'arrête pour un ravito.

Crête des Gittes sans encombres, toujours très peu de monde.

Magnifique ! Vue sur le Mont-Blanc imprenable (dans les nuages la veille...).

Un bout de sentier pas extraordinaire mais où les défis techniques m'ont ravi puis c'est le Cormet avec sa foule des grands jours :-/ Vite direction le Passeur où je devrais être plus tranquille ! Ambiance très sympa dans cette montée où les discussions vont bon train avec les uns puis les autres.

Tous s'inquiètent de me voir monter là haut un vélo sur le dos...

Ce n'est pas pour me rassurer mais vu l'expérience de la veille, je me dis que ça ne peut pas être pire ! Les derniers 50m D+ sont effectivement délicats.

Le vélo touche de temps en temps le relief bien raide, et tout déséquilibre serait mal venu ! Je poursuis vers la Pointe de la Terrasse même si les jambes tirent...

Vue superbe depuis le col, rien que pour ça, ça vaut le coup d'y monter ! Ensuite je ne tarderai pas à laisser le vélo pour sortir à pied au sommet, encore une superbe ambiance et tout seul là haut.

La descente jusqu'au Passeur est très bonne ! La suite, globalement bof bof (cf.

commentaires sentiers). En résumé: l'aventure était bien au rendez-vous, pas forcément là où je l'attendais, mais c'est ça qui est bon ! Pour les panoramas, l'ambiance et la beauté de certains secteurs, virée au top ! Pour le vélo, très peu de vraies bonnes sections...

à mon goût (de sudiste ?) en tout cas ! ;-) Distance réelle parcourue : 78 km Denivelé réel effectué : 4600 m